Sigrid : qui est la nouvelle star de la pop norvégienne ?

Dans la jungle de l'industrie de la musique, les nouvelles chanteuses pop ont beaucoup de mal à se faire une place au soleil. Mais cette année, une jeune nana vraiment cool a su attirer l'attention. A seulement 21 ans, Sigrid vient de replacer la Norvège dans la course au tube, avec son premier titre "Don't Kill My Vibe". Nommée dans la prestigieuse BBC Sound of 2018 (soit la liste des artistes dont la notoriété est sur le point d'exploser ces 12 prochains mois), celle qui a démarré dans la musique en créant un groupe à la mémoire de son chat, pèse aujourd'hui 100 millions de streams à travers le monde.

 

 

Le succès de "Don't Kill My Vibe", elle le doit surtout à son message émancipateur. Sigrid écrit le titre à la suite d'une session d'enregistrement qui ne se passe pas bien, au cours de laquelle une poignée de producteurs chevronnés (la team de Max Martin ?) l'ont envoyé paître, en mode "laisse-nous faire, on connait notre boulot". Elle explique dans i-D : "Ils me faisaient comprendre que j'étais dans leurs pattes, j'avais l'impression que tout ce qu'ils voulaient c'était rentrer chez eux pour retrouver leurs gosses et leur télé". "Don't Kill My Vibe" carbure à la défiance ("You think you're so important to me, don't you?"), et c'est précisément ce dont une chanteuse a besoin pour se lancer dans le grand bain pop.

 

 

Avec ses refrains guerriers et sa sensibilité assumée, Sigrid fait partie d'une nouvelle génération d'artistes qui font que la Norvège est sans doute le pays le plus cool du moment. Avec la série SKAM, le rock déglingos de Sløtface, la teenage pop de Julie Bergan et Astrid S, et les clips délurés de Fanny Andersen, les jeunes norvégiens sont dans le vent. Un vent glacial, certes, mais on ne va pas les plaindre : la Norvège est devenue trop sexy pour être ignorée, avec Bergen et Oslo comme centres névralgiques des corps qui s'échauffent.

 

 

Norwegians do it better ? En tout cas, Sigrid a toutes les cartes en main pour se rendre indispensable en 2018. "Strangers", son nouveau single, s'inspire du meilleur de la pop moderne : "C'est une chanson vraiment, vraiment triste. Mes chansons pop préférées, comme "Dancing On My Own" de Robyn ou "Green Light" de Lorde, sont toujours celles qui te donnent envie de danser et pleurer en même temps", raconte dans le NME la seule artiste du moment capable de poser sa voix aussi bien sur un hymne dancefloor que sur une reprise de Leonard Cohen. Sigrid a toutes les bases et de solides références pour le job de popstar.