Julie Bergan, la plus grosse star norvégienne du moment, balance un nouveau single

julie-bergan-blackout

Dans le cercle très fermé des jeunes popstars scandinaves prêtes à conquérir le monde, les suédois possèdent déjà Zara Larsson, mais les norvégiens ne sont pas en reste avec Julie Bergan. A 22 ans, cette ex-candidate du Melodi Grand Prix (le télé-crochet qui envoie les artistes à l'Eurovision) enchaine les tubes dans son pays depuis 3 ans. Le dernier en date, "Arigato", a cassé Spotify l'été dernier : il comptabilise aujourd'hui 55 millions de streams. Les kids l'adorent : avec ses titres electro-pop ultra produits et des apparitions télé qui créent à chaque fois l'évènement, elle est sans doute celle qui va enfin replacer la Norvège sur la carte mondiale de la pop (parce que Kygo et A-ha, ça va 5 minutes).

 

Elle sort aujourd'hui un nouveau single, "Blackout", et bah, allez, on dira que c'est une face B pour "Arigato"... Pas aussi tubesque mais dans le même esprit que le carton qui l'a précédé, "Blackout" reprend la même recette, mais dispose d'une vidéo suffisamment borderline et colorée pour faire passer la pilule. Les fans de Flume vont adorer, les autres vont peut-être s'ennuyer un peu. Je propose qu'on envoie Julie chez une correspondante anglaise, genre Charli XCX, ça pourrait lui donner quelques idées pour la suite...