"Missing U" : Robyn revient sauver la pop avec des chansons tristes

Huit ans se sont écoulés depuis le dernier album solo de Robyn, Body Talk. Entre temps, "Dancing On My Own" est devenue la bande-son officielle de la vie amoureuse des millennials, des queers, des coeurs brisés, des clubbers sensibles. En sublimant un concept vieux comme la pop (danser sur des chansons tristes, verser une larme dans sa vodka-Red Bull), Robyn est devenue culte. On ne compte plus les artistes scandinaves qui comptent la suédoise de 39 ans parmi leurs principales influences. "Dancing On My Own", dans toute sa glorieuse tristesse électronique, est la pierre angulaire de la pop moderne.

 

Comment mesurer la popularité d'une chanteuse pop en 2018 ? Les réseaux sociaux ? Les ventes de disques ? Et comment ça se passe quand on a plus ou moins disparu des radars pendant presque une décennie ? Dans une vidéo postée il y a deux jours, on découvre qu'une soirée intitulée This Party Is Killing You (clin d'oeil au morceau "Don't Fucking Tell Me What To Do") se tient régulièrement dans un club de Brooklyn. Son concept : danser sur les chansons de Robyn, se réunir entre fans et communier ensemble sur les titres libérateurs et cathartiques de la Swedish Queen of Sadness. Ce genre de soirées, d'habitude réservées aux divas de la pop comme Britney Spears ou Lady Gaga, pourrait paraître inappropriée pour le profil d'une artiste rare et discrète comme Robyn. Pourtant, le mini-film nous fait découvrir les liens si particuliers qui unissent la popstar et sa fanbase.

 

Après 8 ans d'absence, Robyn revient donc à ses premières amours : le club banger de rupture. "Missing U", avec ses synthés scintillants et son beat à réveiller les morts, parle de l'absence et du vide, des souvenirs et des doutes. Classic Robyn. Lors de la première diffusion du titre sur Radio 1, elle confiait à Annie Mac : "Quand je travaillais sur ce nouvel album, j'en avais vraiment marre d'écrire des chansons d'amour tristes... et c'est finalement ce que j'ai fait".

 

Car oui, ENFIN, un nouvel album est prévu d'ici la fin de l'année. "Missing U", composé et enregistré entre Paris et Stockholm, est sans doute davantage un cadeau pour ses fans qu'un indicateur précis sur les influences de ce nouveau disque très attendu. Car après quelques collaborations avec Röyksopp, Metronomy ou La Bagatelle Magique, le passage furtif d'un titre inédit, "Honey", lors d'un épisode de la série Girls l'an dernier, avait relancé l'espoir des fans quant à la sortie d'un nouveau projet. Le titre n'a jamais vu officiellement le jour.

 

Robyn et ses chansons d'amour contrariées nous avaient manquées. Aujourd'hui, elle reprend les choses là où elle les avait laissées : sur le dancefloor, au milieu des synthés et des regrets.