Non Stop Scandipop, la playlist venue du froid

Scandipop. Un nom qui évoque aussi bien les tubes de l'Eurovision, les grands classiques d'Abba, ou les nouveaux artistes qui ne cessent d'émerger des pays scandinaves, de Tove Lo à Zara Larsson, de  à Noonie Bao. Une musique qui semble née de la mélancolie de ces pays où on se les caille, de l'envie de se réunir pour danser, picoler et tomber amoureux. On connait par coeur la discographie de Robyn et Röyksopp, les club bangers du duo Icona Pop, et le bouillon pour festivals de Galantis. Ici à Club Corbeille, on adore la pop scandinave, parce qu'elle a ce petit quelque chose en plus que n'auront jamais les grosses popstars US : une science de la mélodie imparable, un supplément d'âme et une grosse louche de chagrin même au beau milieu du dancefloor. Ca n'est pas pour rien que les plus grosses usines à tubes sont aujourd'hui basées en Suède ou en Norvège : tous les artistes américains ou européens en manque de "Billboard hits" font aujourd'hui appel aux talents de ces rats de laboratoires scandinaves, souvent drivés par Max Martin, le Steve Jobs de la pop music.

 


 

Même si les scandinaves sont les rois de l'export, c'est à domicile qu'ils expérimentent, qu'ils imaginent la pop du futur, armés de leurs synthés les plus rutilants. Cette playlist (dispo sur DeezerSpotify et Youtube) est un hommage un peu fourre-tout mais excitant, où toutes les époques sont mélangées. Je ne savais pas trop comment choisir parmi les milliers d'artistes et de titres, alors j'ai décidé de TOUT mettre, du moins tout ce que j'ai défendu depuis ces dernières années. J'ai remonté minutieusement les archives de Club Corbeille et Boulevard des Hits, et j'ai retrouvé tous les classiques du genre, mais aussi des morceaux obscurs que j'avais totalement oubliés. Et puis j'ai glissé quelques vieilleries aussi. N'hésitez pas à me signaler des oublis, sortez votre plus belle doudoune et bon voyage !