Sexy Sushi "J'aime mon pays"

Quiconque possède dans sa liste de contacts une poignée de potes étudiants-graphistes-pigistes-saltimbanques-artistes-de-rue-performeurs-à-dreadlocks un peu fifous, portés sur la fête, la bière bon marché, la beuh, les festivals et l'electro déglingos a forcément déjà entendu parler du duo Sexy Sushi. N'ayant que des amis chiants (je déconne hein, revenez), je n'ai jamais eu la chance de voir Rebeka Warrior et Mitch Silver dans l'un de leurs nombreux concerts kamikazes à travers notre beau pays, et je le regrette amèrement. On doit bien rigoler. Ou flipper. Un peu des deux sans doute.

 

Ces troubadours de la chanson française de qualité reviennent avec un nouvel album au mois d'avril, généreusement intitulé Vous n'allez pas repartir les mains vides ? (meilleur titre) et qui sera, sans nul doute et c'est bien dommage, boudé par les fans de Birdy. Quel talent cette petite, tout de même (je déconne, qu'elle meure écrasée par un piano suicidaire tombant d'une fenêtre du 9ème étage de chez Warner).

 

Le nouveau titre de Sexy Sushi, "J'aime mon pays", est le premier tube pop francophone de 2013. Il est fédérateur, il enfonce des portes ouvertes, il est baigné dans une bande-son minimaliste, crasseuse et abrutissante, mais, à sa façon bête et méchante, il vise juste à propos du climat réactionnaire et liberticide de la France de 2013, ses vieux tout pourris, cette ambiance dégueulasse qui nous donne envie de quitter le territoire toutes affaires cessantes dès qu'on a le malheur de s'installer cinq minutes devant BFM TV. Il est urgent de mettre cette chanson dans ton iPod, maintenant.