Madeon "Technicolor"

Fidèle à mon statut de vieux con, j'ai toujours trouvé que ce fameux mouvement "EDM", cette dance music "acceptable" et embrassée par la nouvelle génération manquait singulièrement d'intérêt. Cette electro censée prendre le relais des Daft Punk et que l'on retrouve dans tous les festivals, Madeon en est l'étendard et le plus jeune représentant. Sa musique faite de bleeps qui montrent les muscles et de mélodies qui ne vont jamais nulle part a toujours eu tendance à me saouler. Mais bon, en même temps, le gars a 19 ans, il a l'excuse de la jeunesse. Excuse que n'ont plus ses compatriotes nantais de C2C par exemple, qui eux aussi font dans la soupe électronique pour écrans publicitaires.

 

Avec ce nouveau titre, "Technicolor", il se passe enfin un petit quelque chose. Le truc a le mérite de l'efficacité et de la roublardise : à l'écoute, on s'imagine très bien lever les bras au ciel en renversant sa bière sur son voisin lors d'un festival francilien en début de soirée, lorsque le soleil commence à montrer des signes de fatigue. Pour une fois, Madeon réussit ce qu'il a toujours essayé de faire sans vraiment y parvenir : produire un truc "épique". Jusqu'à présent, c'était toujours un peu gentillet, lisse, en mode pétard mouillé. Beaucoup qualifient Madeon de jeune espoir : avec "Technicolor", on commence enfin à avoir la foi.