Charli XCX "SuperLove"

On peut lire le nom de Charli XCX sur les iPods de toute la planète, et pourtant cette jeune fille de 21 ans effroyablement talentueuse jouit pour l'instant d'un relatif anonymat. Si on la retrouve aujourd'hui dans des dizaines de millions de playlists sans même savoir de qui il s'agit, c'est tout simplement parce que la petite londonienne a écrit "I Love It", le tube planétaire du duo Icona Pop, et qu'elle y est créditée en featuring. En interviews, on lui demande invariablement si elle ne regrette pas un peu d'avoir laissé filer un tel hit single en puissance pour le donner à quelqu'un d'autre, et elle fait genre "meuh non". En même temps, quand tu enchaînes toutes les premières parties de la tournée américaine de Paramore, que ton premier album a été encensé partout, du blog le plus pop au site le plus indé, de Popjustice à Pitchfork, de Stereogum à Idolator, du Guardian au NME, que Britney fait appel à tes services pour son prochain disque et que globalement, tu es considérée comme un modèle absolu de cool, tu dois te dire que tu n'es peut être pas tout à fait une cause perdue.

 

A peine six mois après la sortie de l'album True Romance, sur lequel on découvrait sa dark pop délurée, Charli XCX dévoile déjà un nouveau titre inédit accompagné de sa vidéo. Tourné à Tokyo, le clip la met en scène improvisant une petite danse avec des robots géants bien plus cool que les darons Daft Punk, ou à la tête d'un gang de bikers qui doivent se demander un peu ce qu'ils foutent là, le tout baigné d'une lumière néon-flashy-fluo (comme de bien entendu).

 

"SuperLove" est un morceau étonnant, qui l'éloigne assez radicalement de ses morceaux de gloomy pop pour adolescentes déglingues, boudeuses et torturées. Au contraire, le titre est résolument léger, simple et funky, accompagné d'un flow mitraillette qui n'oublie pas les mélodies et les lyrics malins en cours de route (mention spéciale pour "I used to think that the power of love was just a song, but now it's got hold of me"). Who knows, ce "SuperLove" annonce peut être un prochain disque plus lumineux, festif et insouciant, à l'image du tube intergalactique des Icona Pop qui a fait d'elle une fille riche, mais pas encore célèbre. Patience, c'est pour bientôt.