Charli XCX et Diplo reprennent les Spice Girls, et c'est à peu près n'importe quoi

"J'ai levé les yeux vers les dieux de la pop, et ils m'ont dit "Charli, tu es l'élue : tu dois rendre hommage au retour des Spice Girls avec une nouvelle version totalement dingue de l'un de leurs tubes iconiques" et j'ai fait "OK, ça marche frérot je m'en charge". Puis j'ai appelé Diplo et Herve Pagez et "Spicy" était né".

 

Voici comment, sur Instagram, la reine la plus sous-cotée de la pop, Charli XCX, nous raconte la genèse de cette reprise bizarre et réjouissante de "Wannabe", le bop mythique du girlband britannique, sorti en 1996. La jeune anglaise sait qu'elle s'attaque à un monument de la musique populaire. Comment rendre hommage aux Spice Girls, actuellement en pleine tournée des stades en Angleterre, sans que les fans lui tombent dessus avec des menaces de mort ? En démontant le titre pièce par pièce et en le transformant en un énorme club banger hybride pour faire danser dans les festivals cet été.

 

"Spicy" est accompagné d'un clip totalement débile dans lequel des dauphins échappés de l'ère seapunk tapent la bamboche dans des décors d'animation rétro-futuristes qu'on croirait récupérés sur une vidéo d'Eiffel 65.

 

 

Mais avant tout, "Spicy" est ce qu'on appelle dans le jargon electro un "DJ tool" : un remix d'un tube ultra connu que les DJs produisent souvent en quelques minutes, dans le seul but de faire hurler les gens pendant leurs sets. Diplo en fabrique à la chaine depuis des années, remixant tout ce qui lui passe sous la main, de "Despacito" à "La Isla Bonita", pour agrémenter les concerts de son groupe Major Lazer. Ici, il a fait appel à un jeune français de son label encore inconnu de nos services, Hervé Pagez, à qui on doit la touche antillaise du morceau : le titre est basé sur un sample d'un tube zouk love de 2011 de Victor O, "Vini dou".

 

Charli XCX, Diplo, les Spice Girls, du zouk love et des dauphins dans l'espace. Je ne sais pas ce qu'il vous faut de plus.