Katy Perry tente de garder la tête haute avec le clip de "Hey Hey Hey"

Pour Katy Perry, 2017 aura été une année compliquée (les fans de Lady Gaga appelleront cela une année ARTPOP). Après avoir démarré sur le succès du flamboyant, politique et très malin "Chained To The Rhythm", le manque de cohérence (et de vrais tubes) de son album Witness, accompagné d'une promotion souvent gênante et globalement chaotique ont eu raison de l'immense popularité de la chanteuse aux Etats-Unis, et vous savez comment ça se passe dans le monde féroce et ultra compétitif de la pop music mainstream : aujourd'hui tout le monde la déteste.

 

"Hey Hey Hey", co-écrit par Sia et produit par les usines Max Martin, ne démérite pas : on est sur du gros hymne émancipateur ambiancé par une instru dark et guerrière. Le clip est aussi drôle et bizarre qu'à l'accoutumée, avec une revisite de l'Histoire de France totalement anachronique et pop, où se télescopent deux grandes figures féminines fortes, Marie-Antoinette et Jeanne d'Arc. Le grand n'importe quoi réglementaire de Katy Perry, qui hélas ne fait désormais plus recette. Comme la copine de Sofia Coppola, Katy serait-elle déjà une reine déchue ?