Dans le clip de "Chained To The Rhythm", Katy Perry dézingue joyeusement le rêve américain

On savait que le nouveau clip de Katy Perry serait chargé en symboles, et le teaser mis en ligne la semaine dernière annonçait la couleur. Après tout, "Chained To The Rhythm" peut se lire (et se danser) comme une critique acerbe et rusée du rêve américain et de son obsession pour l'entertainment au détriment de la conscience politique. Et c'est précisément de cela qu'il s'agit ici. La vidéo, réalisée par Mathew Cullen (déjà derrière la camera pour les clips de "California Gurls" et "Dark Horse") est un grand trip visuel au coeur d'Oblivia, un parc d'attraction rétro-futuriste aussi coloré que flippant. Si vous n'aviez pas encore compris de quoi parlait vraiment la chanson, cette fois le doute n'est plus permis.

 

Comme tous les clips "à message", celui de "Chained To The Rhythm" porte parfois de gros sabots (comme ce moment où Katy prend conscience que tout ceci n'a aucun sens, bon dieu de bon sang, nous ne sommes que des pions sur le grand échiquier de la vie), mais la réalisation est tellement virtuose et les bonnes idées visuelles tellement nombreuses qu'on pardonne volontiers les quelques effets très appuyés. Tant que cette ère de "purposeful pop" respecte l'équilibre entre le fond (pour le coup assez serious face) et la forme (l'enrobage disco), tout devrait bien se passer.