Diplo x CL x Riff Raff x OG Maco "Doctor Pepper"

diplo-doctor-pepper

Le moins qu'on puisse dire, c'est que l'arrivée de CL sur le sol américain a fait couler beaucoup d'encre. Ca fait des mois que la rappeuse coréenne, bien connue des fans de k-pop et du girlband 2NE1 (dont elle fait toujours partie aujourd'hui), apparaît dans nombre de publications, annonçant un premier album solo en langue anglaise produit par Diplo. Beaucoup de presse pour un projet risqué, celui de lancer une star coréenne sur le marché occidental (le succès de PSY n'a pas fait perdre la tête aux agences d'artistes, qui savent que la k-pop reste encore un marché de niche). Alors pourquoi voit-on CL partout ? Essentiellement parce qu'elle est pote avec tout ce que la planète fashion compte... de gens qui comptent justement (à commencer par Jeremy Scott, dont les 2NE1 ont souvent été le porte-manteau officiel). CL est un visage que les fashionistas commencent à bien connaître, d'où une couverture médiatique un peu démesurée.

 

Voici donc le premier titre de la CL anglophone, "Doctor Pepper". Bon, il s'agit davantage d'une collaboration avec Diplo et une poignée de rappeurs, qu'un premier vrai hit calibré pour envahir le monde. Une sorte de teaser avant que les choses sérieuses (plus pop) ne commencent. Car le morceau va en décontenancer plus d'un. On est ici dans du hip hop pur et dur, minimal et brainless, qui se situe musicalement plus près du trap d'Atlanta que de la k-pop sucrée de Séoul. On sait comment ça se passe aux Etats-Unis : il faut d'abord lancer un son qui va plaire aux hipsters, pour asseoir un peu de crédibilité et décrocher un article sur Stereogum par exemple, et ensuite la voie est libre pour faire de la grosse pop pour les radios. C'est à mon avis ce qui risque de se passer pour CL, et c'est précisément tout ce qu'on attend avec impatience. "Doctor Pepper" ressemble beaucoup aux titres urbains de Nicki Minaj sur The Pinkprint. Mais vraiment beaucoup beaucoup (et ça n'est pas une mauvaise chose d'ailleurs). Si elle enchaîne avec l'équivalent d'un "Starships", la domination planétaire est assurée.