"Lifted" : CL débarque enfin avec un 1er single US, et on ne sait pas trop quoi en faire

cl-lifted

La carrière américaine de CL est devenue le running gag le plus frustrant de l'industrie k-pop. On ne sait plus depuis quand l'ex (?) 2NE1 est censée devenir la "next big thing", mais le temps se fait long et le soufflé est bel et bien retombé. Aussi, quand au beau milieu du mois d'août, le clip de son "FIRST SINGLE" (!!!) fut ENFIN mis en ligne ("Doctor Pepper" et "Hello Bitches" n'étaient que des amuse-bouches apparemment), les fans auraient dû casser les internets. Or, "Lifted" a été assez froidement accueilli.

 

Pourtant, l'imposant carnet d'adresse de CL a fait des merveilles sur la vidéo de cette rafraichissante summer jam. Devant la caméra de Dave Meyers (qui a clippé tout ce que la pop et le hip hop compte de stars, de Britney à Jay-Z, de Céline Dion à Missy Elliott), la kween se balade dans les rues de Brooklyn avec son crew. On y croisera le mannequin Luka Sabbat (soit le garçon le plus beau de la planète actuellement), et ce bon vieux Method Man, qui vient valider la street cred de ce morceau qui emprunte pas mal à un vieux tube du Wu-Tang. Toute de Moschino vêtue, CL nous vante les mérites de la fumette et de l'alcool bon marché, un comble quand on sait à quel point son pote de label G-Dragon avait connu pas mal d'embrouilles en Corée du Sud avec sa propre conso de stupéfiants. Bref, "Lifted" sent bon la beuh de qualité et les bonnes vibes 90s, mais la question que tout le monde se pose c'est : pourquoi ???

 

Pourquoi l'une des plus grosses popstars coréennes, protégée de Scooter Braun et pote de Diplo, soit les deux mecs les plus influents du moment, débarque sur le continent US avec un truc aussi peu ambitieux, et surtout aussi peu représentatif de l'univers k-pop ? Tout le monde semble se gratter la tête en se demandant comment vendre CL aux ados américains, et visiblement personne n'a la réponse. "Lifted" aurait sans doute pu devenir un petit tube viral de l'été s'il était sorti au mois de juin, mais à quelques jours de la rentrée, et sans aucune promo programmée, le morceau est bien parti pour faire un joli flop, et c'est bien dommage.