MØ et Diplo récidivent dans le tube pop planétaire avec "Kamikaze"

mo-kamikaze

Cet été, le grand public (les clients du Macumba, ta petite cousine, les auditeurs d'NRJ, ta coloc vegan) a pu faire la connaissance de la jeune chanteuse danoise grâce à l'omniprésent "Lean On", premier carton planétaire de Major Lazer. La chance aurait pu tourner autrement : à la base, le morceau avait été proposé à Rihanna et Nicki Minaj, qui ont décliné l'offre (bravo les filles). Au final, Diplo a gardé le titre pour son groupe et fait appel à MØ et DJ Snake, dont le timbre et l'accent singuliers de l'une, et la science du gimmick de l'autre, ont transformé une simple démo en tuerie club.

 

Diplo et MØ, c'est une équipe qui gagne. "XXX 88", l'un des premiers extraits de l'album No Mythologies To Follow de la scandinave délurée, était déjà une production Diplo. Deux ans plus tard, le gars est devenu le DJ le plus réclamé de la planète pop, et MØ a fait plusieurs fois le tour du monde des festivals.

 

Mais c'est sans pression que le duo récidive aujourd'hui avec un tout nouveau titre. Ne vous attendez pas à une révolution sonore : "Kamikaze" n'a de suicidaire que le nom. Ici, on se la joue plutôt safe en appliquant les mêmes recettes que sur "Lean On" : des beats exotiques, une ambiance chill et des synthés pop cagole pour faire fondre les dancefloors les plus récalcitrants. Un peu paresseux certes, mais pas moins tubesque pour autant : cette nouvelle collaboration est partie pour réchauffer la bande FM et la libido des hipsters durant le rude hiver qui nous attend.