Selena Gomez : Stars Dance (Like It's 2011)

C'est une semaine importante pour Selena Gomez : elle vient de fêter ses 21 ans et son quatrième album Stars Dance est aujourd'hui dans les bacs. Un disque étrange, à vrai dire. On s'imaginait que musicalement, la nana allait s'aventurer sur des terres plus edgy, comme elle l'a fait récemment au ciné avec le déjà culte Spring Breakers. Il n'en est rien.

 

On trouvera sur Stars Dance quelques tubes irrésistibles (dont le poignant "Forget Forever", qui était apparu sur le net il y a quelques mois sous le titre "Rule The World"). Selena se penche beaucoup sur sa rupture avec Justin "Lickable Abs" Bieber. "Love Will Remember", la power ballad du disque, est (bien entendu) amputée de la voix du minou que l'on entendait sur l'intro de la démo du titre, lui susurrant des je t'aime sur son répondeur.

 

Mais on notera que pas mal de morceaux sonnent étrangement datés, la faute à un choix de producteurs un peu hasardeux (The Cataracs, vraiment ?). Par moments, on a l'impression d'écouter la Club Corbeille 5 tellement les sons hurlent 2011, mais pourquoi pas : elle se réécoute encore bien cette petite compile... Il reste donc encore du boulot pour devenir la nouvelle reine de la pop, mais on avance : le disque s'écoute comme on sifflerait un cocktail d'été un peu cheap mais rafraichissant. Et puis il y a "Come & Get It", monstre de hit single qui à lui seul remonte sacrément la cote de Stars Dance.

 

En conclusion : du fun, de grosses ficelles dancefloor de l'époque Femme Fatale et quelques larmes dans ton mojito, c'est le programme du nouveau Selena Gomez, un album un peu bancal mais attachant, comme le sont en général les flirts d'été.