La chance aux chansons

Ca fait déjà quelques années que ça dure, mais 2008 confirme la tendance : aujourd'hui, il n'y a plus de grands albums. Il est de plus en plus difficile de se pencher sur l'année écoulée et de se dire "Waw, cet album déchire". Tout simplement parce que le format album commence à lasser tout le monde, y compris les artistes eux-mêmes. Beaucoup trop de boulot, d'investissement, pour que dans la seconde les moindres débuts de maquettes atterrissent dans le disque dur d'un petit malin. Les groupes préfèrent sortir des EP, balancer des titres sur le net, se réapproprier la promo trop longtemps confisquée par les commerciaux des maisons de disques. Et puis les internautes non plus ne se font plus chier à acheter des albums, pour les raisons que l'on sait.

 

L'exception qui confirme la règle étant l'excellent "Oracular spectacular" de MGMT. Que l'on peut écouter de bout en bout, même en "repeat" si on veut.

 

Par contre, depuis quelques mois, c'est l'avalanche de singles qui tuent (et comme le format single ne va bientôt plus exister non plus, appelons cela des chansons, tout simplement).

 

"LES artistes" de Santogold :

 

"Great DJ" et "Shut up and let me go" des Ting Tings, qui ont d'ailleurs été choisis pour la nouvelle campagne iPod/iTunes:

 

"Heartbeat" de Madonna est un des seuls morceaux intéressants de son dernier album.
On pourrait en citer des milliers comme ça, la liste est longue (Crystal Castles, Hot Chip, le dernier Weezer) : on adore quelques titres mais on achèterait pas l'album. Et je vois déjà des gens s'insurger, et se plaindre de cette époque de consommation compulsive de mp3 et de zappage instantané. Pourtant, si l'on replonge dans les années 80, à l'époque le 45 tours était roi. Il faut dire que les 33 tours c'était quand même vachement volumineux, une galère pour les déménagements, alors qu'aujourd'hui en 3 clics tu te retrouves avec la discographie de tes 30 groupes préférés tranquillement compressés dans un coin de ton disque dur.
C'est justement pour cette raison qu'on assiste au retour de la chanson : on n'a pas le temps d'écouter 60 gigas de musique alors qu'on a sans cesse envie de se remettre la chanson de la pub pour la bagnole qu'on a vu 30 fois en faisant la vaisselle devant la Nouvelle Star.

 

Les radios FM ont été les chouchous des jeunes des années 80 et 90. Parce qu'on écoutait toute la journée dans l'espoir de réentendre son titre préféré. Depuis internet et les quotas français, on n'a plus envie de se faire chier car de toute façon, notre morceau préféré, il risque pas de passer entre Renan Luce et Mondotek. D'où l'invention du iPod shuffle et des webradios personnalisées.

 

Tout ça pour dire que... Oh, pour rien, j'ai perdu le fil de mes idées, comme d'hab.

 

Bon, et sinon toi ça va? Oh bah moi, j'ai pris 7 kilos ces deux dernières années alors j'ai acheté le jeu Wii Fit, c'est sympa, tu peux faire du jogging dans ton salon. Et sinon oué j'ai vu le clip de Justice, c'est violent dis-donc... Non j'ai pas encore écouté le dernier Portishead, mais j'ai vu la PLV sur le Virgin des Champs, c'est superbe : un énorme P (comme Portishead donc) qui tourne sur lui-même.
Oui je suis déçu qu'ils aient viré Lucille à la Nouvelle Star, je finissais par la trouver sympathique avec ses lunes et ses étoiles sur la tronche, et puis je comprends pas pourquoi les gens votent pour le marin qui fait des reprises de U2...

 

Ah oui et sinon y'a un nouveau groupe suèdois excellent, Zeigeist, qui serait une sorte de clone de The Knife avec une chanteuse à la voix de Kate Bush. Leurs clips sont bizarres, les mélodies font pleurer, et c'est un peu tout ce qu'on demande à un groupe pop suèdois.

 

Haha, je vous avais bien dit que c'était génial. Je fais ma petite enquète sur ces mystérieuses personnes, j'écoute leur disque et j'en reparlerai sans doute. Bon weekend et n'oubliez pas de trier vos déchets, d'arrèter de fumer et de ne pas faire de bruit dans la rue en sortant des bars car de gentilles familles dorment au dessus de vos têtes.