Alors il est comment ce nouvel album des Girls' Generation ?

girls-generation-lion-heart

Cet été, les Girls' Generation nous ont emmenés sur les plages de Thaïlande avec le clip de "PARTY", la k-pop song la plus rafraîchissante de la saison. Cette semaine, alors que notre bronzage commence à montrer des signes de faiblesse et que la rentrée pointe dangereusement le bout de son nez qui pèle, voilà qu'elles débarquent enfin avec un tout nouvel album coréen, Lion Heart.

 

Pour marquer le coup, les fans ont droit à deux nouveaux MV, pour les titres "Lion Heart" et "You Think". Deux clips, deux ambiances radicalement différentes. Sur "Lion Heart", le girlband le plus populaire de Corée remonte le temps jusque dans les années 20, où nos huit copines rivalisent de classe dans leurs tenues de flappers des enfers, entourées d'un décor rétro aux couleurs saturées résolument pastel. Musicalement, le titre évoque davantage les années 60 et les sucreries ultra mélodiques de la Motown. On frôle l'overdose de cuteness à chaque instant, mais "Lion Heart" est tellement bon qu'on leur pardonne volontiers ces excès de mièvrerie.

 

tumblr_nqrnekNChQ1rp9iwho1_500

 

Sur le clip de "You Think", adieu les aegyo, place à la badasserie chorégraphiée. Les girls se la donnent dans un de ces décors que les fans de la SM Entertainment connaissent bien : dès qu'un titre un peu dansant est sur les rails, l'agence coréenne loue un parking, une salle de club ou un hangar, pose les caméras et laisse tourner. Rien de révolutionnaire visuellement donc, mais la chanson, une sorte de reconstitution r'n'b des années 2000, est plutôt tubesque dans son genre, à condition d'aimer cette version tout public de l'ambiance Pussycat Dolls.

 

Le trio "PARTY", "Lion Heart" et "You Think" démarre idéalement le 5ème album coréen des SNSD. Tous les trois des cartons certifiés dès leur sortie, ces titres d'une efficacité redoutable replacent les Girls' Generation au sommet de la chaîne alimentaire de la k-pop, à un moment de l'année (les vacances d'été) où toutes les agences balancent leurs meilleures cartouches. Mais on ne va pas se mentir, le reste de la tracklist s'essouffle très très vite. Pas de club banger à l'horizon, un genre pas spécialement réclamé par le public coréen d'ailleurs. Comme d'habitude donc, il faudra se contenter d'une ribambelle de fillers, et attendre un prochain album du groupe pour le Japon, un marché à qui elles réservent souvent leurs titres les plus dancefloor ("Catch Me If You Can", "Flower Power", "Galaxy Supernova"...).