WINNER "Empty" / "Color Ring"

winner-d-voile-des-nouvelles-photos-teaser

En plein coeur de l'été coréen, WINNER, le nouveau boyband de la YG Entertainment, vient de dévoiler son tout premier album, 2014 S/S. C'est un énorme évènement pour les fans de k-pop : le groupe est attendu depuis des mois, suite à sa victoire lors de l'émission Who Is Next : WIN, une battle interminable et plutôt chargée en drama, mettant en compétition deux formations débutantes de l'une des plus puissantes maisons de disques coréenne. C'est donc à la suite d'un show télé suivi dans le monde entier, couplé à une websérie et un nombre incalculable de teasers que sortent enfin les deux tout premiers titres de WINNER, "Empty" et "Color Ring".

 

Prise de risque zéro pour la YG sur ce coup-là : les deux morceaux lancés en éclaireur sont deux ballades, le genre préféré du public local. Sur les vidéos, ultra léchées, on peut mesurer le chemin parcouru par les minous, tant au niveau du look que du charisme en général, grâce à des mois de coaching intensif dans le but de transformer ces gentils ados mal dégrossis en bombes sexuelles capables de rivaliser avec les BIGBANG, boyband phare de l'agence. En revanche pour le son, on constate rapidement à l'écoute de l'album que les tubes ne sont pas toujours au rendez-vous. Même les fameuses ballades, gros point fort des productions YG, sont un peu à la peine sur un disque patchwork et démonstratif, certes attachant mais qu'on aura sans doute vite oublié. Après le succès critique de Crush, l'album blockbuster des 2NE1 sorti cette année, blindé de hits et d'idées, les petits nouveaux de WINNER semblent pour l'instant plus décoratifs qu'autre chose. On attend leur passage sur les plateaux coréens pour se prononcer, mais quoi qu'il arrive, avec un all-kill sur toutes les plateformes de téléchargement du pays, le lancement du groupe s'annonce déjà comme le plus gros succès marketing et commercial de l'année pour la YG.