Le duo Röyksopp invente la disco du futur sur "Never Ever"

ro%cc%88yksopp-never-ever

On les avait quittés fin 2014, avec le très sombre The Inevitable End. Depuis, le duo norvégien Röyksopp avait déclaré qu'ils cesseraient de publier des albums, préférant de nouveaux formats plus excitants. Ils ont tenu parole. Voici "Never Ever", une nouvelle aventure inédite pour ce groupe spécialiste des ambiances électro maussades : le club banger ! Ils sont accompagnés une nouvelle fois de la prêtresse des enfers Susanne Sundfør, dans un rôle à contre-emploi, celui de la chanteuse de disco 80s qui pétille comme une bouteille de St-Yorre. Ensemble, avec une grosse dose de groove et une armée de synthétiseurs, ils veulent en découdre sur le dancefloor.

 

Mais Röyksopp ne se contentent pas d'ajouter une nouvelle tuerie à nos playlists. Ils publient dans la foulée un clip totalement moche mais réjouissant, dans lequel des personnages hauts en couleur se la donnent devant un écran vert (à vous de reconnaître Susanne et les membres du groupe). Il y a par exemple Ingrid Swede, une artiste venue du froid, éthérée et élusive, ou encore le RYXP9000, un robot funky fabriqué avec des restes rouillés de Daft Punk. Et pour accompagner l'expérience clubbing de la vidéo, chacun des 8 protagonistes est décliné en carte à jouer, et possède sa propre playlist sur le compte Spotify de Röyksopp (plus d'une centaine de pépites en tout). "Never Ever" est donc plus qu'un single, c'est un club à lui tout seul, avec ses 8 salles 8 ambiances, né du cerveau malade des meilleurs potes de la reine Robyn.