Lily Allen "Our Time"

lily-allen-sheezus

C'est avec plusieurs bonnes nouvelles que les fans de Lily Allen viennent de démarrer la semaine. Tout d'abord, une date de sortie pour le troisième album est enfin annoncée : Sheezus atterrira dans les bacs le 5 mai prochain. Sur la pochette, on aperçoit la chanteuse sur le perron d'un palace, gratouillant avec nonchalance la tête de trois magnifiques corgis (les meilleurs chiens du monde après les carlins, comme chacun sait).

 

Mais la vraie grosse news de la journée, c'est l'arrivée du clip de son nouveau single (ou teaser single ? On ne sait plus vraiment de nos jours ma bonne dame). "Our Time", musicalement, rassure les fans de la première heure dont je fais partie, et qui n'avaient pas vraiment été convaincus par les premiers extraits du disque. Sur ce titre, on retrouve la Lily Allen des grands jours, avec les mélodies impeccables, un poil mélancoliques, qui parsemaient It's Not Me, It's You. "Our Time" est une party song à la fois rêveuse et délurée, et le clip qui l'accompagne en est la parfaite mise en images.

 

Lily roule en taxi vers un random lieu de débauche dans les rues de Londres, accompagnée de deux clones blondes, l'une un peu posh et coincée, qui veut s'encanailler le temps d'une soirée, et une autre qui a lâché la bride depuis longtemps, en total look Lindsay Lohan. On retrouvera Lily un peu plus tard, dans une mémorable baston, parfaitement éméchée et affublée d'un costume de hot dog. On est donc ici trèèèès loin du clip super gênant de "Air Balloon", dans son rôle sur mesure de chipie badass qui lui va bien mieux.

 

On notera le passage, excellent, où Lily bitche gentiment sur le label Def Jam et sur le dubstep (ne serait-elle pas en train de décrire la maison de disques hip hop qui abrite Rihanna et Nicki Minaj comme une grosse blague destinée aux bichettes qui veulent se payer une street cred à moindre frais ? Si si. Et si Sheezus n'était finalement PAS un hommage à Kanye West, mais un bon vrai foutage de gueule en bonne et due forme ?).

 

Bref, on sort de cette vidéo totalement sous le charme, contents de retrouver la sale gosse et son récit poétique et hilarant de la jeunesse et de la pop culture british. Avec un peu de chance, son album ressemblera davantage à "Our Time" ou "L8 CMMR" qu'à l'affreux "Air Balloon". En tout cas, tous les espoirs sont à nouveau permis, et ça, c'est une putain de bonne nouvelle indeed.