Beth Ditto revient à ses premières amours rock dans un clip bien folklo, "Fire"

beth-ditto-fire

Deux ans après la séparation du groupe Gossip, Beth Ditto revient aux affaires rock avec un tout nouveau single ("Fire"), et un premier album solo qui sortira le 16 juin : Fake Sugar. On pensait retrouver la muse de Jean-Paul Gaultier, Marc Jacobs et Alexander Wang dans des contrées plus pop, mais il n'en est rien. Ses nouvelles chansons seront inspirées de ses racines du sud, de son enfance coincée dans un trou paumé de l'Arkansas, "un bled isolé où l'on mange de la viande d'écureuil et où les filles tombent enceintes à 16 ans", comme on peut le lire sur la préface de son autobiographie Diamant Brut. Adieu donc la house pour runways de son premier EP éponyme sorti en 2011 (dans lequel on retrouvait le club banger "I Wrote The Book"), et bienvenue aux sons country, aux guitares abrasives et au blues du Mississippi. Un retour aux sources surprenant mais réjouissant.

 

Car les riffs vénères et la rythmique qui défonce de "Fire" semblent annoncer un album qui pourrait être la version punk et très mal élevée de Joanne, le gentil disque country de Lady Gaga. Dans le clip, on retrouve la rockeuse dans un bon vieux saloon des familles (décidément...), poussant la chansonnette en costume de satin flamboyant qui ferait se retourner Elvis dans sa tombe. Elle harangue un parterre de clients pas commodes, qui finiront par se mettre sur la gueule après une démonstration de line dance bien virile. Vers 2mn25, observez bien ce qu'est capable de faire Beth Ditto avec un fouet.

 

"Fire" est un titre butch et bourru pour danser dans la poussière après une cuite au vieux bourbon, et franchement, ça ne peut pas nous faire de mal.