Avec "Butterfly", la k-pop de LOONA peut-elle changer le monde ?

LOONA, soit le girlband le plus étonnant de la pop coréenne, revient avec un tout nouveau titre, "Butterfly", et ça ne rigole plus du tout.

 

Si vous ne connaissez pas encore ces 12 filles qui rendent dingue la planète entière, tout ce qu'il faut savoir pourrait se résumer en ces quelques mots : LOONA est le premier groupe sud-coréen qui se fiche éperdument de plaire au public sud-coréen. Le but de leur agence, c'est tout simplement de conquérir le monde. Pour cela, Blockberry Creative a lâché des millions dans des singles et des vidéos où chacune des membres du groupe a pu développer son univers musical et visuel.

 

Le groupe a ainsi été dévoilé au compte-gouttes et en projets solo durant deux ans, réduisant ainsi à néant leurs chances de visibilité dans un marché coréen qui n'aime que les super-groupes au complet. En revanche, grâce à leur versatilité (tous les genres musicaux ont été abordés depuis leurs débuts), leur univers visuel très créatif (des clips incroyables) et un storytelling totalement allumé (le LOONAverse, un puzzle narratif dans lequel seuls les fans hardcore peuvent s'y retrouver), LOONA est devenu un phénomène culte partout ailleurs.

 

 

 

Comptant parmi leurs fans des artistes comme Grimes, Charli XCX ou la drag queen américano-coréenne Kim Chi, LOONA et le slogan STAN LOONA ont infusé la culture pop globale au point que désormais, chaque sortie de single est scrutée par des millions de fans.

 

Ainsi, la dernière vidéo du groupe, "Butterfly", a fait grand bruit. Après un silence de six mois depuis leur dernier single "Hi High", le groupe revient au complet avec un clip au concept assez simple mais à la réalisation tellement soignée qu'elle en force le respect. Car "Butterfly" est un hymne inclusif : "LOONA veut créer un effet papillon à travers la musique, afin que ses fans puissent trouver le courage de s'affirmer et de s'exprimer", claironne l'agence du groupe.

 

 


Ce gros prêchi-prêcha sur le féminisme et la diversité en 2019 pourrait sentir le réchauffé si le clip de "Butterfly" n'était pas aussi bluffant dans sa forme comme sur le fond. Car, de mémoire de fan, c'est bien la première fois qu'on peut apercevoir autant de visages féminins, de types et de races différents dans une vidéo de pop coréenne. Quand on sait à quel point les coréens ne sont pas très ouverts à la différence (doux euphémisme, les fans de k-pop ont la punchline raciste facile), on se dit que les LOONA viennent peut être de défoncer l'un des derniers tabous d'un pays réputé pour son sexisme et son regard souvent très cruel sur tout ce qui ne correspond pas aux canons de beauté du moment.

 

Alors, les LOONA s'apprêtent-elles à changer le monde à coup de chorégraphies virtuoses et de drops dévastateurs ? On ne va pas se mentir, la k-pop n'a pas encore ce pouvoir. En revanche, on ne peut que se réjouir de voir un groupe de filles coréennes casser les codes, bousculer les habitudes et innover avec autant de classe et de simplicité. Et c'est sans doute la raison pour laquelle leurs fans sont de plus en plus nombreux. Alors, en 2019, on STAN LOONA pour de bon ?