Stock Aitken Waterman Summer (Part 2)

Il y a quelques semaines, je m'étais lancé dans une rétrospective ambitieuse de la discographie du trio de producteurs anglais Stock, Aitken et Waterman. Pour étayer mon propos, j'ai lu des tas de choses passionnantes sur le sujet. Mais il se trouve que j'ai la flemme de continuer à déblatérer. C'est les vacances, et il fait bien trop chaud. Si vous avez soif de connaissances sur tout un pan volontairement oublié de l'histoire de la pop music, je n'ai qu'un conseil à vous donner : allez sur Google.

 

En revanche, je vais quand même continuer à balancer quelques clips savoureux. Je serais tenté de faire quelques commentaires pour chacun, mais finalement, les images parlent d'elles même. On a tellement glosé sur le caractère putassier, de mauvais goût, de la pop des années 80/90, que ça n'est pas la peine d'en rajouter une louche. On pourrait relancer l'éternel débat sur la pertinence de la pop music, la nécessité de se pencher sur les choses que l'on nous interdit d'aimer, eutécé, mais on ne va pas le faire car pendant le "SAW Summer", on est bien trop occupé à danser devant sa glace avec une brosse à cheveux en guise de micro.

 

 

Divine, dans son célèbre numéro de Gloria Gaynor intoxiquée au poppers frelaté.

 

Dead Or Alive, again.

 

Bananarama

 

Mel & Kim

 

 

Sinitta

 

 

Rick Astley, qu'on ne présente plus

Vous pouvez rire, mais Yelle, Rihanna, Mika ou les Ting Tings leur doivent tout. Bon maintenant, papi Corbeille va rentrer chez lui prendre sa tisane drainante... A bientôt pour la suite.