"I Think We're Alone Now" : Tiffany, l'ado star des 80's et des supermarchés retrouvée par Netflix

Plus de 30 ans après sa sortie, un tube oublié de Tiffany refait surface grâce à la série The Umbrella Academy. "I Think We're Alone Now", ou l'histoire d'une étoile filante de la pop des années 80, qui passa toute son adolescence à promouvoir sa musique dans des centres commerciaux, et lança la carrière des New Kids On The Block.

 

Mars 2018. Dans le premier épisode de The Umbrella Academy (une nouvelle série Netflix), une scène retient particulièrement l'attention. Les personnages du show retournent dans le manoir de leur enfance après la mort de leur père adoptif. Ils se sont perdus de vue, après avoir quitté le foyer qui avait fait de la vie de ces ex-gamins surdoués un enfer. Mais un vieux disque de Tiffany va réveiller leurs souvenirs et les entrainer dans une scène de danse lumineuse, l'un des rares moments vraiment joyeux d'une série pop plutôt sombre.

 

 

Il n'en fallait pas plus pour sortir "I Think We're Alone Now" de l'oubli collectif. Enorme tube nord-américain dans les années 80, en France le titre a connu un petit succès d'estime dans le Top 50. Mais aux Etats-Unis, le succès fut dévastateur : 2 semaines en tête du Billboard durant l'été 1987. Son premier album, Tiffany, ira même jusqu'à détrôner Bad de Michael Jackson de la première place des ventes la même année.

 

 

En 1987, Tiffany est un pur produit de la côte ouest américaine. Avec sa crinière rousse, ses blousons en jeans et ses hoops plus grandes que le monde, la jeune Tiffany Darwish est un vrai prototype de la "valley girl", ces filles californiennes super lookées à la réputation de cagoles adeptes de shopping compulsif. C'est d'ailleurs dans les malls, ces immenses centres commerciaux alors en plein essor, que la jeune ado va lancer sa carrière.

 

En effet, du haut de ses 15 ans, la promotion de ses premiers titres est un vrai casse-tête. Encore trop jeune pour faire la tournée des clubs, et après un premier single ("Danny", une très belle ballade pop) qui n'a pas rencontré le succès, Tiffany est dans l'impasse, et à deux doigts de se faire virer de sa maison de disques. C'est alors que son manager a une idée de génie :  organiser une tournée des malls. Les centres commerciaux sont alors le centre névralgique de la pop culture américaine, là où des jeunes filles de l'âge de Tiffany passent le weekend à boire des sodas et acheter des disques et des vêtements, un endroit tout indiqué pour lancer la carrière d'une nouvelle popstar.

 

C'est alors que Tiffany démarre une longue tournée des grandes surfaces aux quatre coins des Etats-Unis, intitulée The Beautiful You: Celebrating The Good Life Shopping Mall Tour ’87. Au départ, c'est le flop. Quelques curieux s'amassent devant la scène, les commerçants se plaignent du bruit, la sono est rudimentaire. Puis au bout de quelques semaines, le succès est enfin au rendez-vous. Tiffany chante sur scène, sans playback, les titres de son premier album. Et un morceau devient rapidement populaire : "I Think We're Alone Now", une reprise moderne d'un vieux standard américain de 1967 de Tommy James and The Shondells.

 

 

Au départ, Tiffany n'aime pas le titre, qu'elle juge trop pop. Il faut dire que la jeune ado préfère le rock et la country, et ses capacités vocales démontrent davantage une aptitude aux ballades soft rock qu'à la bubblegum pop de "I Think We're Alone Now". Mais en 1987, personne n'a envie d'entendre une Stevie Nicks de 15 ans. Aux Etats-Unis, Madonna, Kim Wilde, les Bangles ou Lisa Lisa And Cult Jam sont au sommet des charts avec des tubes pop calibrés pour la FM. Et Tiffany les rejoint très vite.

 

De cette épique tournée des malls, Tiffany ne garde aujourd'hui que de bons souvenirs. "Ca a été très dur quand la tournée s'est achevée. C'était génial d'avoir un tel succès, mais je regrette ce degré d'intimité qu'on pouvait avoir dans les malls, pouvoir aller manger une part de pizza et discuter avec les gens. Sur la tournée, je me suis vraiment fait beaucoup d'amis, qui le sont encore aujourd'hui. J'étais juste une jeune fille, je n'étais pas une célébrité(...) C'était une très belle époque de ma vie." Qui n'a hélas duré que le temps de quelques singles.

 

 

Suite à des problèmes familiaux et des soucis avec son manager, la carrière de Tiffany prendra rapidement l'eau les années qui suivirent le succès de son premier album. Très vite, Tiffany rejoindra la grande famille des one hit wonders, ces artistes d'un seul tube qui poursuivent tant bien que mal leur parcours musical dans un relatif anonymat. Après avoir passé les années 90 à chercher à suivre les traces de chanteuses comme Alanis Morissette, et le début des 00's en Angleterre à tenter un comeback eurodance assez foireux, Tiffany galère.

 

En 2002, elle pose nue pour le magazine Playboy. En 2006, le girlband britannique Girls Aloud reprend "I Think We're Alone Now", une nouvelle génération redécouvre le titre. La même année, c'est la série How I Met Your Mother qui parodie la "mall pop" de Tiffany dans un épisode devenu culte où l'on apprend que l'une des protagonistes a connu une carrière de chanteuse au Canada sous le nom de Robin Sparkles dans les années 80. Le clip de "Let's Go To The Mall" est hilarant, et Tiffany participera même au tournage de la série lors de la saison suivante.

 

 

Aujourd'hui, Tiffany poursuit sa carrière en enregistrant des albums plus rock, sa couleur musicale de prédilection. Elle continue d'écumer les tournées nostalgie aux Etats-Unis ou en Angleterre. Récemment, elle partageait l'affiche avec les New Kids On The Block, le célèbre boyband qui émergeait à la fin des 80's. Un simple retour d'ascenseur : à leurs débuts, ce sont eux qui faisaient sa première partie ! Sur le site Stereogum, elle évoque leur rencontre : "Un jour ils sont arrivés backstage, je n'avais pas de première partie, et ils ont sauté sur l'occasion. A l'époque ils galéraient.(...) Ils ont signé avec mon agent et nous sommes partis sur la route."

 

Après Tiffany, les "mall tours" se sont démocratisés pour les popstars débutantes, la plus célèbre adepte de ces tournées étant Britney Spears. A 47 ans, et malgré un parcours plutôt chaotique, Tiffany ne regrette rien et ne renie pas son glorieux passé de "queen des grandes surfaces". Il y a quelques jours, elle a même ré-enregistré son célèbre tube. Aujourd'hui, les années ont passé, elle a pris de la bouteille mais reste toujours une valley girl pur jus, un peu cool, un peu cagole, et elle semble vivre sa meilleure vie. La pop de supermarché ne meurt jamais.