Céline Dion : le Top 3

Après avoir publié mon post sur Céline Dion, mes amis et moi avons commencé à papoter sur les "réseaux sociaux", les langues se sont déliées, et on s'est aperçus qu'on avait tous, un jour, adoré une chanson de Céline. Vous aussi, faîtes comme nous, sortez du placard ! Voici ma contribution au débat.

 

1 - Think Twice

 

 

Les fans français ont peut être un peu oublié ce titre, mais cette power ballad (qui sonnait déjà incroyablement datée dans les années 90) a été un énorme tube en Angleterre (mais a floppé aux Etats-Unis). Extrait de l'album The Colour Of My Love sorti en 1993, "Think Twice" est le chant du cygne d'un certain savoir faire 80s en matière de slow qui tue. Après ce titre, les notes de synthés claires disparaîtront progressivement des ballades mainstream, laissant place à des surcouches de cordes et de petits gratouillis de guitares latino. Après "Think Twice", il n'y aura plus sur la bande FM que des millions de titres qui ressembleront de près ou de loin à "My All" (Mariah Carey) et "Un-break My Heart" (Toni Braxton).

 

2 - Je danse dans ma tête

 

 

Outre la performance vocale indéniable sur le refrain (vous y arrivez, vous, à prononcer "je d-d-d-d-danse dans ma têêêête" sans bafouiller misérablement ?), ce titre de variétés ultra efficace de 1992 rappelle des tonnes de trucs early 90s, lorsque tous les producteurs voulaient que leur morceau sonne comme le groupe Soul II Soul, ou l'album Erotica de Madonna ou Blue Lines de Massive Attack, sans jamais y parvenir évidemment. Les paroles, à gros sabots, sont signées Luc Plamondon (qui d'autre ?), et la musique est du génial Romano Musumarra (compositeur des chansons de Jeanne Mas et Stéphanie de Monaco).

 

3 - Misled

 

 

Encore un titre de l'album The Colour Of My Love, mais cette fois, ce n'est pas une ballade. Au contraire, "Misled" est une incursion assez réussie dans le r'n'b de l'époque, très inspirée de ce que faisaient alors Mariah Carey, Janet et Michael Jackson. Et effectivement, "Misled" est un tube mid-tempo ultra dansant, dont ce remix a fait les beaux jours des radios dance et des clubs gays en 1994.

Vous avez vu, je me suis abstenu de commenter les looks incroyables qui apparaissent dans les clips, je pense que vous vous en êtes chargés à ma place de toute façon ;)