BTS : tu sais que tu es devenu un phénomène médiatique quand Ellen DeGeneres t'invite à prendre le thé

L'invasion coréenne se poursuit aux Etats-Unis. Après leur prestation remarquée aux derniers American Music Awards, les garçons de BTS, le groupe de tous les records, sont passés prendre le thé cet aprem chez Ellen DeGeneres. La dernière fois qu'un artiste coréen était venu dans son émission, c'était en 2012 : PSY apprenait à Britney Spears comment danser sur "Gangnam Style". Un grand moment de télévision.

 

 

Depuis, la k-pop a fait du chemin, et BTS est devenu la tête de gondole du Korean way of life (la Hallyu) au pays de l'Oncle Sam. Devant un parterre de fans hystériques (on les comprend, ils sont adorables comme une portée de chatons), Rap Monster, l'un des rappeurs, et le seul de la bande à parler anglais, raconte notamment que son prof de langues, c'était la série Friends.

 

"A l'époque, je devais avoir, quoi, 15 ans, la grande mode chez les parents coréens, c'était de mettre leurs enfants devant Friends. A ce moment-là, je voyais ça comme une punition, mais maintenant je réalise que je suis le plus chanceux. Ma mère m'a acheté les 10 saisons en DVD, je les ai d'abord regardées avec les sous-titres coréens, puis les sous-titres anglais, puis sans sous-titres".

 

 

La maman de Rap Monster a eu une riche idée : maintenant c'est lui qui se coltine toutes les interviews dans les pays anglo-saxons. Et il risque d'avoir du boulot dans les mois à venir : le dernier titre de BTS, "Mic Drop", qu'ils ont performé en exclusivité mondiale dans les studios de l'émission, est déjà numéro 1 un peu partout sur iTunes.

 

La prestation est hallucinante. Qu'on aime ou pas le style rap coréen, on aura rarement vu sur un plateau télé américain une telle énergie et un tel déferlement de charisme. Sur scène, les gentils minous un peu timides se transforment en gros félins féroces qui maitrisent des chorés ultra speedées et balancent leur flow comme si leur vie en dépendait. Business as usual pour un groupe de k-pop, mais on ne voit pas ça tous les jours au pays des rappeurs endormis au sirop pour la toux.

 

 

Jetez aussi un oeil à leur dernier clip pour "Mic Drop", remixé par l'inénarrable Steve Aoki. Le feu.