Britney Spears & Iggy Azalea : le clip de "Pretty Girls" est déjà un classique

Le clip que le monde entier attendait vient de tomber sur les internets. "Pretty Girls", le duo Britney Spears - Iggy Azalea, a peut-être démarré timidement dans les charts, mais les choses pourraient rapidement évoluer puisque la vidéo totalement stupide qui l'accompagne désormais est tellement jouissive qu'on aimerait qu'NRJ Hits la diffuse en boucle pendant les 3 prochaines années.

 

Tout d'abord, il faut se mettre en condition pour vraiment apprécier tout le génie de la chose. Ne cherchez pas un semblant d'histoire ou de scénario : il n'y en a pas. Britney avait simplement envie de parodier une vieille comédie des 80s, devenue culte chez quelques rats de vidéoclubs : Earth Girls Are Easy (Objectif Terrienne en français). Ce n'est donc pas grave si on ne comprend pas pourquoi Brit-Brit ne s'inquiète pas plus que ça qu'une femelle extra-terrestre campée par Igloo Australia débarque dans sa piscine. Nan, Britney s'en fout, elle se réjouit de s'être trouvé une nouvelle BFF, elle décide donc de la relooker en Valley Girl des enfers pour l'emmener faire un tour en ville.

 

Les costumières et accessoiristes du clip mériteraient un oscar pour leur maîtrise du total look de cagoles des années Reagan : crop top léopard, boucles d'oreilles triangle, vernis fluo, cheveux passés au gaufrier et denim partout, dignité nulle part.

 

On notera un ingénieux et discret placement de produit pour le nouveau Samsung Galaxy S6, ainsi qu'une judicieuse utilisation de Photoshop afin de gommer les petites imperfections physiques de notre popstar slash MILF préférée.

 

britney-spears-pretty girls

Et comment rester de marbre face au délirant break chorégraphique de Britney dans le club, qui rappelle les riches heures du r'n'b du début des 00's, quand les divas pop comme Jennifer Lopez ou Janet Jackson interrompaient leurs chansons toutes les 5 minutes pour exécuter des pas de danse eux-mêmes pas mal charcutés par un montage hystérique digne d'un film de Michael Bay.

 

Bref, cette vidéo est tellement colorée, unashamed, vulgaire, drôle et fascinante que même le jeu d'actrice d'Iggy Azalea, très approximatif, semble parfaitement à sa place au milieu du tableau. Le clip est déjà un classique, et remet Britney en selle dans un rôle qu'elle a fini par embrasser totalement : celui de la popstar au passé prestigieux qui se réinvente dans une grande opération de séduction par l'auto-dérision et les clins d'oeil à une histoire de la pop culture dont elle a elle-même écrit quelques unes des plus belles pages. Like, totally.