Vitalic est de retour avec un nouveau club banger certifié, "Waiting For The Stars"

vitalic-waiting-for-the-stars

Vous vous souvenez du comeback de Giorgio Moroder il y a deux ans, avec cet album (Déjà Vu) bourré de popstars, qui avait finalement déçu pas mal de monde ? Les gens s'attendaient à un grand disque de dark disco rétro-futuriste, et au final le sympathique Giorgio avait juste pondu une compile d'eurodance pétaradante qui ne manquait certes pas de tubes, mais peut être un peu d'âme. Ce disque fantasmé, Vitalic l'a fait. Il vient même de le sortir en ce début d'année, et ça s'appelle Voyager.

 

Si vous avez déjà mis les pieds dans un festival, vous avez sûrement dû voir un concert de Vitalic. Ca fait maintenant 15 ans que le gars écume les scènes de France, d'Europe, du monde, avec ses club bangers à réveiller les morts : le festival est son milieu naturel. Voyager est son album le plus disco à ce jour, c'est lui-même qui le dit. Et en effet, on pourrait passer une soirée entière à faire du name dropping au son des 10 titres de ce disque aux influences 70's disco certes, mais plus proche de Midnight Express que d'Ottawan.

 

Le premier single "Waiting For The Stars" est une belle rencontre entre la new wave patraque de Visage ("Fade To Grey") et les beats de Justice période "We Are Your Friends" sur le dancefloor du Palace. Un chouette voyage dans le temps, mais surtout une grosse tuerie.