This world is a little dark, and I am Lights

J'ai découvert Lights l'été dernier à la radio, quand j'étais en vacances au Canada, avec "Drive my soul", une ballade à la Gwen Stefani mais avec la voix d'une chanteuse Disney, la vulgarité en moins. A l'époque j'ignorais complètement ce que c'était et ça m'énervait : ce titre était trop merveilleux, il me le fallait absolument. J'ai finalement retrouvé l'identité de ce morceau de longs mois après, au hasard de recherches sur Myspace.

 

Lights s'appelle en vrai Valerie Poxleitner, elle a 22 ans et vient de Toronto. Elle aime les synthés et décrit sa musique comme de l'electro intergalactique. Ce qui fait d'elle une meuf bien cool en fait, en plus d'être très jolie. Popjustice disent que c'est la Little Boots canadienne. Et tout ce qui est écrit sur Popjustice est parole d'évangile, vous le savez bien.

 

La super bonne nouvelle, c'est que son premier vrai album sort en septembre au Canada (et en octobre aux States, et probablement 10 ans après en France, s'il sort un jour).

 

Voici quelques titres qui figureront, aux côtés de "Drive my soul", sur le tracklisting de ce probablement très chouette album intitulé "The listening".