Little Mix "DNA"

Je ne me rappelle pas vraiment des Girls Aloud à leurs débuts. A l'époque, j'avais adoré "Sound Of The Underground" mais je ne m'étais vraiment intéressé au groupe que lorsqu'elles ont sorti "Biology". Auparavant, je les suivais de loin, un peu comme on suit la carrière d'une Nicole Scherzinger : on en a un peu rien à foutre, mais on n'est jamais à l'abri d'un tube. Et les Girls Aloud, des tubes, elles en ont chanté un bon paquet. Au point de devenir aujourd'hui, à l'heure de leur deuxième best of, LE groupe pop référence.

 

Des prétendantes au titre de meilleur girlband britannique depuis les Spice Girls, il y en a eu quelques unes, mais seules les Girls Aloud sont parvenues à tenir la dragée haute à la concurrence. Les Sugababes ont longtemps été menaçantes, avant le fiasco que l'on connaît. Les Saturdays ont toujours été perçues comme les éternelles loseuses, les pâles copies, avec des ventes de disques relativement décevantes. Mais tout peut changer avec l'arrivée du premier album des gagnantes du X Factor britannique de l'an dernier, les quatre nanas de Little Mix.

 

Le point fort du groupe : leurs voix, surpuissantes, au timbre varié, avec pas mal d'aplomb. Leur touche de petites meufs de 2012 joue également beaucoup en leur faveur : on les imagine super copines depuis toujours (alors qu'elles ne se connaissaient pas avant le casting X Factor), pendues à leur smartphone pendant la file aux caisses de Topshop, et balançant trente photos de nail art par jour sur Instagram. Pour le charisme cool et girly, c'est parfait. D'autant que leur apparente complicité tranche avec les guerres d'égo des Girls Aloud qui ne peuvent plus se saquer.

 

Mais là où on les attend pour vraiment les adopter en tant que nouvelles meilleures amies, c'est sur les chansons : vont-elles faire des tubes ? Un début de réponse avec leur nouveau single "DNA" : elles assurent à l'aise la relève, haut la main. Pire : "DNA" sort presque au même moment que le nouveau single des Girls Aloud, "Something New", et force est de constater que "DNA" est meilleur : plus rentre-dedans, plus contemporain, plus mélodique, plus catchy. Là où "Something New" se contente de dérouler une dance pop gentille mais un peu rincée, "DNA" envoie du gros refrain, avec une pointe de badasserie fort bienvenue.

 

L'album, lui aussi intitulé DNA (on espère que ça ne leur portera pas la poisse, bisous Madonna...) sort ce lundi en Angleterre. Les Girls Aloud actuellement en pré-retraite, les Little Mix pourraient bien les remplacer dans nos coeurs de midinettes pour les années à venir. Et ce qui est cool, c'est que contrairement aux Girls Aloud, cette fois je me souviendrai des débuts de Little Mix, je pourrai dire "j'y étais".

 

 

Et si comme moi vous êtes friand de "poppers remixes", en voici un d'une efficacité redoutable, par Kat Krazy.