Aline "Je bois et puis je danse"

Encore une fois découverte sur Le Mouv' (qui devient, l'air de rien, la radio numéro 1 chez les hipsters entre 22h et 6h du matin, grâce à une programmation pop, indé, fresh et pointue), cette chanson est LE tube pop français que le monde attendait. Le groupe s'appelle Aline, et j'ai du effectuer quelques recherches sur Google pour récolter quelques infos, tellement je ne suis la scène musicale française que de très très loin. Aline est en fait une formation indé connue auparavant sous le nom de Young Michelin, mais qui, pour des raisons "pneumatiques", fut obligée de changer de sobriquet. Que dire de ce morceau, "Je bois et puis je danse" ? D'abord, ce titre aurait fait sensation dans les années 80, au milieu des 45 Tours d'Indochine, Cure, Daho, Gamine, Les Avions et Graziella de Michele. Mélancolique et dansante, comme à l'époque du Top 50, la chanson évoque une tentative d'approche infructueuse dans une soirée arrosée, sur une mélodie qui évoque "Porque Te Vas" de Jeanette. Adulé (à raison) par la presse rock (Magic et les Inrocks en tête), Aline est responsable de la chanson la plus audacieuse du moment, à la fois totalement passéiste et terriblement contemporaine, un délire de vieux poppeux et un énorme tube FM qui, miracle, me fait attendre pour la première fois depuis très longtemps un album de rock français avec impatience.