Il n'y a pas que les Fifth Harmony et les Little Mix dans la vie : M.O, un girlband trop sous-estimé

mo-not-in-love

Nous sommes en 2017 et on ne va pas se raconter d'histoires : alors qu'en Corée du Sud, il se crée 10 nouveaux girlbands par semaine (je n'ai pas les chiffres exacts mais you get the idea), nous autres pauvres occidentaux devons nous contenter des Little Mix et des Fifth Harmony. Sauf qu'en fait non : à l'ombre de ces deux phénomènes, il y a le trio britannique M.O. Elles sont sur le marché depuis déjà bientôt 4 ans, et même si elles font un peu office de seconds couteaux, il serait vraiment dommage de les ignorer.

 

M.O, c'est un peu le groupe de la seconde chance. Avec deux anciennes membres du groupe Dutchess (jamais entendu parler) et une survivante du duo Mini Viva (un projet avorté des producteurs Xenomania, mais qui a eu le temps d'enregistrer cette petite tuerie), M.O est une sorte de session de rattrapage pour Annie, Frankie et Nadine, qui ne comptent pas lâcher l'affaire. Et ça commence à payer : l'été dernier, leur titre "Who Do You Think Of?" est parvenu à se hisser jusqu'au top 20 des charts britanniques, grâce notamment à de jolis scores de rotations sur les playlists de Spotify et un petit coup de pouce de Radio 1.

 

Il faut dire que les morceaux de M.O hurlent "SUMMER PLAYLIST" dès les premières notes. Et leur petit dernier, "Not In Love", bénéficie de cette même vibe tropicale, et d'un petit featuring du one hit wonder Kent Jones (souvenez-vous) qui ne mange pas de pain. On ne sait pas si M.O parviendra à décrocher LE tube qui fera la différence, mais on salue l'effort, parce qu'elles sont vraiment cool, et qu'elles reviennent de loin.