Kerli et "Spirit Animal" avaient tout pour devenir le tube le plus dingue de l'Eurovision

kerli-spirit-animal

Ce weekend, c'était au tour de l'Estonie de choisir la chanson à envoyer au concours de l'Eurovision. Et une fois n'est pas coutume, le public s'est encore planté. Car lors des présélections du Eesti Laul, notre grande favorite Kerli et son club banger redoutable "Spirit Animal" ont finalement dû s'incliner face à un titre beaucoup plus sage et décevant.

 

Si vous ne connaissez pas Kerli, elle n'est pourtant pas totalement inconnue des blogs pop. A 30 ans, la chanteuse d'origine estonienne a déjà un long parcours un peu cabossé dans le music business. On la connait surtout parce qu'au début de sa carrière, la jeune femme avait tenté de conquérir le marché américain. Signée sur Island il y a 10 ans, elle a décroché quelques mini-tubes dont "Walking On Air" ou "Army Of Love", qui avaient fait sensation chez les fans de son univers heroic fantasy dark goth electro à la fin des années 2000. Mais Kerli n'était jamais parvenue à décrocher un vrai hit dans le Billboard. Qu'à cela ne tienne, quelque temps plus tard, elle retournera en Estonie poursuivre sa route sur un label indé.

 

"Spirit Animal" est son dernier titre en date, et c'est un concentré de tout le génie et la bizarrerie de Kerli. Avec sa rythmique de marche militaire, sa chanteuse au look de prêtresse des enfers avec son phrasé de lutin hystérique, et surtout ces mélodies incroyables, le titre avait tout pour se placer dans le peloton de tête de l'Eurovision. Imaginez la musique que feraient Robyn et The Knife s'ils revenaient d'une kermesse totalement bourrés après s'être roulés dans du goudron et des plumes. Voilà à quoi ressemble "Spirit Animal". Plus europop et addictif, c'est impossible. Alors maintenant, la question est de savoir pourquoi cette tuerie n'a pas gagné haut la main l'Eesti Laul. On ne connaîtra sans doute jamais la réponse. Une chose est sûre : les premiers titres sélectionnés pour l'Eurovision cette année sont plus tièdes qu'un bol de nouilles abandonné au coin d'une table. Et on sent bien qu'à force de courir après la respectabilité, ce concours d'habitude tellement haut en couleur risque cette saison de devenir aussi soporifique qu'une finale de The Voice.