Harry Styles est-il la nouvelle popstar glam rock que le monde attendait ? Hmm.

harry-styles-sign-of-the-times

Aaaah ! Voilà enfin un artiste et un morceau capables de détrôner "Shape Of You" de sa première place de chanson la plus streamée / surestimée / détestée / omniprésente / lourdingue de l'année pop 2017. Le premier single de la carrière solo naissante du capillairement irréprochable Harry Styles est apparu ce weekend sur les ondes et dans nos coeurs, et les Directioners vont pouvoir cesser de se ronger les sangs : c'est un tube. Un énorme tube même.

 

On avait un peu peur pour le petit prince Harry. Parce qu'on ne peut pas dire que les débuts en solo de ses anciens potes de boyband avaient été très convaincants. Zayn Malik s'est engouffré dans la brèche (ou plutôt la plaie béante) du r'n'b alternatif avec le succès que l'on sait, mais son groove sous Lexomil nous laissait un peu sur notre faim. Niall Horan s'est lancé dans le folk FM à la Ed Sheeran, et Louis Tomlinson fait dans l'EDM en pilotage automatique. Harry, lui, a choisi une toute autre voie, du moins sur ce premier single : la grosse ballade rock pour faire pleurer les stades. Et franchement, pourquoi pas. "Sign Of The Times" a du panache, avec son piano triste, ses paroles apocalyptiques et furieusement romantiques, et Harry possède la voix qu'il faut pour chanter ce genre de très jolie niaiserie.

 

Alors ensuite, certains ont vite fait de comparer ce nouveau costume rock paillettes à celui de David Bowie. On va se calmer tout de suite. "Sign Of The Times" a tout du tube glam surpuissant, surproduit, avec supplément de crème chantilly. Le morceau est très, très long (5mn40 quand même) et très pompeux. Mais ça n'est pas à proprement parler un défaut : on adore le rock quand il est un peu grassouillet et qu'il en fait des caisses. Alors, à défaut de parler de Bowie, on évoquera plutôt le barnum de certaines ballades britpop d'Oasis, ou encore la variété "larger than life" du grand Robbie Williams. "Sign Of The Times" est déjà une immense chanson populaire, un hymne de karaoké flamboyant comme seuls les artistes britanniques peuvent les assumer. Et c'est le plus beau des compliments pour une chanson pop.