Hannah Jane Lewis mélange les paillettes et la pop teenage avec "Raincheck"

Si l'album Emotion de Carly Rae Jepsen n'a pas quitté vos oreilles depuis deux ans, si vous préférez votre pop acidulée et bourrée d'énergie, si vous aimez les refrains qui restent collés au cerveau jusqu'à ce que mort s'ensuive : n'en dites pas plus, on a la nouvelle popstar qu'il vous faut.

 

Hannah Jane Lewis a passé sa jeunesse entre l'Angleterre (son pays natal) et les Etats Unis. En Floride, elle suit le parcours classique de la lycéenne cheerleader et reine du bal de promo, puis déménage à New York pour intégrer la fameuse Tisch School of the Arts (là où Lady Gaga a fait ses classes). De son adolescence aux States, elle a gardé un goût prononcé pour la musique pop. Ses idoles : Britney Spears, Christina Aguilera et Gwen Stefani. J'en connais une qui devait passer plus de temps devant TRL qu'à réviser les cours...

 

Aujourd'hui, Hannah Jane Lewis est revenue vivre en Angleterre, et c'est à Londres qu'elle se lance dans la confection de chansons pop parfaites. L'an dernier, elle sort quelques titres prometteurs (jetez une oreille à "Hide And Go Seek" ou "Why Start A War"), mais rien de comparable à ce tout nouveau morceau : "Raincheck".

 

Avec son clip rétro-pastel-Windows 95 tout en strass et paillettes ("covering myself in glitter is basically me living the dream", comme on la comprend), "Raincheck" est sans doute le meilleur titre de PC Music que les mecs de PC Music n'ont jamais réussi à faire : de la pop cool, ultra mélodique et euphorisante comme le monde en aura toujours besoin. Le genre de son à jouer à plein volume sur l'autoradio du camping-car de Barbie ! La chanson évoque un crush amoureux qu'on a envie de faire mariner un peu. Elle parvient à mélanger toutes ses influences teenage pour un résultat plus que convaincant : on parle d'un vrai tube ! Je sais qu'il y a des centaines de nouvelles chanteuses qui arrivent tous les jours sur le marché, mais si j'étais vous, je garderais un oeil sur cette fille. Il y a quand même quelques indices qui ne trompent pas (une team de songwriters scandinaves, une playlist postée sur Spotify qui montre qu'elle maîtrise son sujet) : Hannah Jane Lewis est notre next big thing sûre.