On danse, on boit, on est triste. Le nouveau Robyn ? Non, le nouveau Dragonette !

dragonette-royal-blues

Le trio canadien Dragonette revient avec un nouvel album (Royal Blues) le 11 novembre. Dragonette, c'est un peu l'un des groupes pop les plus sous-estimés de ces 10 dernières années. Alors les savoir encore en vie, et avec toujours autant de classe et de bonnes chansons, a quelque chose de profondément rassurant. Ce disque a été assez compliqué à faire : c'est le premier album depuis la séparation entre la chanteuse Martina Sorbara et Dan Kurtz, autre membre fondateur de Dragonette, toujours dans le groupe. Et cette rupture, c'est le sujet principal du nouveau single "Sweet Poison".

 

Après l'incroyable "Let The Night Fall" sorti pendant l'été 2015, "Sweet Poison" poursuit dans la même veine de club banger sensible (les initiés disent "sadbanger"), rempli de souvenirs de fêtes et de chagrins d'amour. Ces deux titres synthpop, qui figureront sur l'album ainsi que la sucrerie reggae "Lonely Heart", pourraient presque concurrencer les meilleurs tubes de nos idoles scandinaves telles que Robyn ou Icona Pop. "Sweet Poison" a des allures de "Dancing On My Own", et Royal Blues pourrait bien devenir le disque de chevet de ceux qui aiment la pop quand elle fait danser ET pleurer.