Dagny : avec "Wearing Nothing", la prochaine reine de la pop viendra-t-elle de Norvège ?

Après le couronnement presque unanime de Carly Rae Jepsen en tant que reine de la pop, il semblerait qu’une place de nouvel espoir soit vacante. Et aux côtés des autres Dua Lipa, Marlene et Allie X, il y en a une dont le nom revient à nos oreilles avec ce début de période estivale : celui de Dagny, chanteuse norvégienne, propulsée en 2016 avec son premier EP, Ultraviolet. Vous n’avez probablement pas pu passer à côté du buzz "Backbeat", titre nerveux, accrocheur et libérateur. Le morceau a d’ailleurs été choisi pour un épisode de Grey’s Anatomy et la chanteuse a pu bénéficier de la notoriété du site Pitchfork pour montrer ses talents sur scène lors du festival Pitchfork Avant-Garde à Paris en octobre dernier.

 

Mais en quoi Dagny serait-elle le nouvel espoir de la pop que nous attendons tous ? Tout d’abord parce que chacun de ses nouveaux titres devient plus viral que la grippe aviaire. La chanteuse sait aussi très bien s’entourer, s’offrant par exemple les talents du poster boy indie américain BØRNS sur le tube "Fool's Gold" de son premier EP. Et puis Dagny mélange habillement ses origines scandinaves avec des arrangements rock et une voix qui nous rappelle avec plaisir une certaine Florrie, qui prétendait encore il n'y a pas si longtemps à ce même titre de next big thing.

 

Mais si l'on mise beaucoup sur elle, c'est surtout parce que Dagny parle de sentiments à fleur de peau comme personne. Il suffit de se laisser emporter par son titre "Too Young" pour comprendre le potentiel de l’artiste. Un véritable hymne pop. Et la chanteuse réitère l’exploit avec son dernier single, "Wearing Nothing", ode à l’amour et aux chaleurs que nous subissons depuis quelques jours. Ou comment prendre au pied de la lettre l’expression "se mettre à nu", dans un titre qui risque bien de finir dans toutes les playlists de l’été.