Christine And The Queens "Saint Claude"

christine-the-queens

L'album de Christine And The Queens est sorti en début de semaine. Si vous lisez un tant soit peu la presse culturelle, si vous posez vos fesses devant Canal + de temps en temps, ou si vous avez des amis gays qui habitent la grande ville, vous n'avez pas pu échapper au flot de louanges entourant Chaleur humaine, le premier album de cette jeune femme qui a remis à jour le principe des six degrés de séparation : en 2014, tu connais forcément quelqu'un qui connaît quelqu'un qui connaît quelqu'un qui boit des coups avec "Queen Christine". Cette fille est partout et semble être entourée d'une fanbase énamourée et hyperactive.

 

De quoi s'agit-il exactement ? D'un projet musical très carré mené de main de maître par une jeune femme de 26 ans d'origine nantaise qui se prénomme Heloïse Letissier dans la vraie vie. Elle chante en français et en anglais, et sa musique pourrait se décrire (en schématisant grossièrement) comme une version frenchy de Lorde ou Marina And The Diamonds. Ne pas se laisser dérouter par le vernis minimaliste intello de l'ensemble, par le label de qualité Inrocks-Télérama qui a failli me faire fuir : il y a plus de pop dans l'album de Christine And The Queens que dans 90% de notre production locale. La personnalité queer et rayonnante, les performances scéniques de la chanteuse et le clip de "Saint Claude" achèveront de vous convaincre.