Band Aid 30 "Do They Know It's Christmas?"

Band-Aid-30

Les fêtes de fin d'année approchent, on s'apprête tous à célébrer dignement Noël en se goinfrant et en s'offrant des tablettes et des consoles de jeux, mais parfois, un vieux monsieur vient ruiner la teuf : il s'appelle Sir Bob Geldof, et depuis 30 ans il est là pour nous rappeler à notre statut de privilégiés occidentaux à l'abri du besoin, de la faim et de la maladie.

 

Les plus jeunes d'entre vous ne le savent peut-être pas, mais il y a 30 ans, en 1984, les plus grosses popstars anglo-saxonnes du moment ont décidé d'enregistrer un single caritatif, dont les bénéfices seraient reversés à diverses ONG afin de lutter contre la famine en Ethiopie. Le projet s'appelait Band Aid, et le titre, "Do They Know It's Christmas?", se vendra à 3,7 millions d'exemplaires. L'année suivante, la France leur emboitait le pas avec nos Chanteurs sans frontières, gros carton également. En 1989, rebelote, la chanson sera reprise par les stars de l'époque (Kylie Minogue, Jimmy Somerville, Lisa Stansfield ou le groupe Wet Wet Wet) dans une version dance-pop excellente produite par Stock Aitken & Waterman (j'avais d'ailleurs acheté le 45 tours) : c'était sans doute la version la plus queer de la chanson, que la grande histoire passera sous silence parce que ouais, elle est un peu gênante pour un charity single... Puis une énième reprise fut enregistrée en 2004, dont personne ne se souvient vraiment...

 

A l'occasion des 30 ans du Band Aid, Bob Geldof et Midge Ure, à l'origine du morceau, ont de nouveau réuni le gratin de la pop british dans un studio d'enregistrement. Cette fois encore, c'est du lourd : Bono (qui était déjà là aux débuts du projet), les One Direction, Ed Sheeran, Sam Smith ou Ellie Goulding se partagent les couplets de cette ultime version, dont les paroles ont été quelque peu modifiées. La bonne cause de cette saison, ce sera bien entendu le virus Ebola. Ceux qui comme moi on vu défiler 4 reprises de "Do They Know It's Christmas?" commencent à trouver que ça sent le réchauffé et que ça plombe toujours un peu l'ambiance, mais bon. On espère que les fans des 1D mettront la main à la poche pour que ce single (plutôt soporifique) ne soit pas un flop, ce serait dommage...

 

Attention aux premières images du clip, comme de coutume elles sont toujours un peu hardcore.