Lili & Susie, le secret le mieux gardé de la pop scandinave

lili-susie

C'est entendu, la pop scandinave est la meilleure pop. La Suède, par exemple, domine l'Europe actuellement avec sa liste innombrable d'artistes tels que Robyn, Icona Pop, Lykke Li, Tove Lo, Studio Killers ou Miriam Bryant. Mais on sait finalement peu de choses du paysage pop de la Suède des années vieilles : sortie du groupe Abba, Ace Of Base et les Aqua, notre culture musicale scandipop est passée à côté de beaucoup d'autres trésors cachés. Par exemple, connaissez-vous les soeurs Inga-Lill et Susanne Päivärinta, mieux connues sous le nom de Lili & Susie ?

 

En Europe, dans les années 80, la FM est prise d'assaut par une dance music en plastique, dominée par les boites à rythmes et les premiers synthés. En provenance de Rome, Milan, Florence ou Rimini, l'italo disco et ses pop songs fluo et ultra mélodiques accompagnent l'explosion des discothèques balnéaires avec les Valérie Dore, Baltimora, Ken Laszlo, Diana Est et autres stars éphémères. La Suède succombe alors à son tour à la fièvre de cette disco retapée, et en 1986, Lili & Susie se lancent avec leur premier single, "Candy Love".

 

 

 

 

Le succès arrive très vite, et ce dès leur deuxième titre l'année suivante. "Oh Mama" est un carton dans les charts pour le jeune duo d'anciennes choristes, devenues en un clin d'oeil une solide réponse scandinave aux Bananarama.

 

 

 

 

Les hit singles s'enchainent durant toute la décennie 80s, jusqu'à la consécration : en 1989, elles participent au Melodifestivalen, un grand concours de chansons où toute la scène pop joue des coudes pour représenter la Suède à l'Eurovision. Malheureusement, elles s'inclinent face à un certain Tommy Nilsson. Dommage : "Okey, Okey", avec son refrain estival et ses faux airs de tube Stock Aitken Waterman, aurait pu faire gagner leur pays haut la main et devenir un hit international.

 

 

 

 

Puis, comme pas mal d'autres artistes pop 80s de l'époque (même Madonna y a droit), les années 90 sont vécues comme une longue traversée du désert, où les tubes se font plus rares, jusqu'à la séparation du duo en 1999. Pendant ce break, elles sortent chacune dans leur coin des albums solo, et s'occupent de campagnes contre la maltraitance des animaux.

 

Dix ans plus tard, elles jouissent d'une nouvelle vague de popularité : comme toutes les stars un peu has been, elles enchainent les évènements gays (elles furent acclamées à la Stockholm Pride de 2009). Elles remettent le couvert en participant pour la seconde fois au Melodifestivalen la même année avec le club banger "Show Me Heaven". Même si elles paument de nouveau, leur carrière est cette fois relancée pour de bon.

 

 

 

 

Aujourd'hui, avec leurs 50 balais bien tassés et leur dégaine de cougars des enfers, elles se retrouvent au top des charts iTunes suédois avec "Would You Be Mine", une dinguerie electro aux beats martiaux et au refrain incroyable mais vrai. Pour décrire la chose, imaginez le son que ferait Kylie Minogue aujourd'hui si on l'avait enfermée dans une backroom gay durant les dix dernières années, condamnée à ne respirer que des effluves de sueur et de poppers.

 

 

 

 

Voilà pour la discographie incroyable de Lili & Susie. Avouez que c'eut été dommage de passer à côté !