5.55 / 20

On a beaucoup parlé de l'album de Scarlett Johansson, en bien. Ca sentait un peu l'effet de mode à la "5.55" (Charlotte Gainsbourg, vous vous souvenez? Qui écoute encore ce disque aujourd'hui?).
Mon verdict : "Anywhere I lay my head" souffre incontestablement du syndrome "5.55" : impeccable, irréprochable, infroissable (ça se dit infroissable?). Mais chiant comme la pluie.

 

Pourtant il faut bien avouer que le single "Falling down" est une merveille de pop luxuriante et surproduite, là où je m'attendais à du folk aride et soporifique (faire sonner du Tom Waits comme une ballade FM 80s un peu goth, quelle bien bonne proposition).

 

The Teenagers, gros bide français de l'année (comme Phoenix, Fugu ou Tahiti 80 avant eux, pas que des nullos) mais comme on dit "nul n'est prophète en son pays blablabla". The Teenagers donc, sortent un nouveau single, sûrement pas le meilleur de l'album (mais en même temps ils sont déjà tous sortis non?) et le clip ne sauvera pas l'affaire. Bancal, risible, paresseux et maladroit, un peu comme la chanson. Et pourtant j'adore, c'est grave docteur Alban?